Taranto, 25.08.2003


Lueur de réverbère donne une indication de la ligne côtière 
           coulures verticales sur l'eau de la mer intérieure

bouées et pierres d’amarrage un cimetière inondé

un bateau à moteur appose deux quais noirs dans le port 
           ponts d'eau qui croisent perpendiculairement les coulures

le navire qui n’entre en mer extérieure brise la trame

 

un pont soulève les réverbères mais pas l’étendue

de leur lueur oiseaux de mer les ailes dressées
           tirent le tuyeau de leur tronc en avant
une barque juste une barque tourne en sens horaire

chiens couchés sur leurs flancs tête sur la chaussée gueule ouverte
           l'oeil mi-clos la langue vers la truffe
 

deux lampes emplissent de l’extrémité du pont la mer intérieure

jusqu’au rebord de la fenêtre             scintillent la profondeur cassée

lient la terre ferme à la presqu’île à l’île

projettent les volets depuis les kiosques dans les squares 
           la foule sur le bord de l'eau sur la place

la fontaine arrêtée le lavabo à pédale.