Voici de quoi il s'agit, cette occasion passée
devant le tableau dans le dépôt - invisible dans
le miroir de l'intérêt de chacun, ses yeux bien
dessinés comme s'ils étaient maquillés : juste

derrière une charette avec menthe et céleri
une marchande déchire lentement les étoffes
qu'elle tend fermement sur son ventre, si nu
qu'il semble que ça ne pèse rien, moins d'une

livre, ou une photo tout au plus, un homme
se promenant et vu de dos, une cage d'oiseau
vide dans la main droite et agité le petit chien
blanc qui s'échappe évitant ses sandales.



>>